À Solesmes, le défilé du carnaval ravit une nouvelle fois petits et grands

CambrésisACTUALITÉ

Depuis hier et jusque mardi soir, la ville de Solesmes s’arrête et vit totalement au rythme de son Carnaval. Cette coutume pluri centenaire n’a de cesse de réunir et de faire le bonheur des habitants de la commune.

 

L’histoire : la légende raconte, qu’au Moyen Âge, les moines voulurent détourner le Béart, rivière qui naît à Solesmes, pour alimenter un moulin à eau. Les paysans qui, ainsi étaient privés du moyen d’irriguer leurs champs, ne l’entendirent pas de cette oreille et arrosèrent les soldats venus faire respecter la volonté des moines. Par la suite, une solution amiable fut trouvée et le Béart, divisé en deux bras : le vrai Béart s’enfonçant sous terre dans la rue de Gaulle et le faux Béart serpentant dans le jardin public, les deux bras se rejoignant ensuite pour se jeter dans la Selle.

 

Les seringueux : La tradition disparaît ensuite quelques temps, puis renaît au XIXe siècle avec l’apparition du Seringueux, personnage haut en couleur, armé d’abord d’un buquot, une vessie de porc remplie d’eau que l’on écrasait sur la tête de sa victime puis d’une seringue à usage vétérinaire, utilisée dans les fermes, d’une contenance de 2 à 5 litres, qui projette son jet jusqu’à 10 mètres. 

 

Le géant : Barbari, le géant solesmois, est né en 1953 et fête cette année son 66e anniversaire. C’est aujourd’hui l’association Les Amis de Barbari qui a la charge du géant et le fait connaître dans toute la région des Hauts de France. Barbari mesure 6 mètres de haut, pèse 450 kg et part en campagne avec un réservoir des 150 litres.

 

Quatre jours de festivités sont au programme de ce carnaval 2019. Après le bal costumé ayant eu lieu samedi soir et le défilé carnavalesque de ce dimanche après-midi, les commerces solesmois se préparent au mieux pour accueillir comme il se doit les carnavaleux.

 

Place désormais à la traditionnelle sortie des seringueux, ce lundi 4 et mardi 5 mars. Pour rappel, toute personne présente dans les rues de la ville ne disposant d’aucun déguisement est fortement susceptible de se faire arroser. 

Commentez cette actualité

Plus d'actualités

CambrésisACTUALITÉ
Keen’V, Ridsa, Feder et Amel Bent seront les têtes d’affiche du NRJ Music Tour à Cambrai, vendredi 24 mai

Publié le 2 mai 2019

CambrésisACTUALITÉ
Hakim Mahieddine, le catésien responsable piscine et sport du plus grand camping de France

Publié le 25 mars 2018

CambrésisACTUALITÉ
Découvrez Holy Kidd le jeune rappeur cambrésien à l'Époque du Jardin d'Eden

Publié le 8 mai 2019

Les Professionnels de la Région

Consultez notre annuaire d’entreprises pour répondre à vos besoins